Coeur de parent

Coeur de parent (crédits photos Unsplash.com - Isaac Quesada)
Coeur de parent (crédits photos Unsplash.com - Isaac Quesada)

« Mais, Madame, votre fils est malheureux dans ma classe, il faut qu'il aille voir un psy. »

« Il est intenable, tu n'es pas assez sévère... » 


« Il faut que vous fassiez quelque chose, il est ingérable, il perturbe ses camarades. »

« Non, mais c'est pas normal qu'à son âge, il dorme encore avec toi. »

« Donnez-lui moins de sucre, il sera plus calme. »

« Non, il ne viendra pas à l'anniversaire de votre fils, il a du mal à se séparer de nous. - Ah bon ???? Vous devriez le mettre plus souvent à la cantine, ça lui ferait du bien. Vous devriez aller travailler, il se débrouillerait très bien sans vous »

Et là, dans ta tête, tu te dis ... « Si je ne le mets pas à la cantine, c'est parce qu'il a besoin de temps calmes pour reprendre des forces. Et je travaille (tu insultes la dame au passage), de chez moi et j'ai justement choisi ce mode de fonctionnement pour offrir ce que j'estime le meilleur à mes enfants qui sont particuliers . »)

Combien de fois as-tu entendu ces phrases ?

Combien de fois tu as ressenti de la culpabilité parce que tu demandes si tu es une bonne mère ? Parce que franchement, tu te dis que, vu de l'extérieur, il y a de quoi douter...

Sans compter les fois où tu as ressenti de la honte parce qu'il piquait une crise dans le magasin, qu'il s'est enfui pieds nus parce qu'il ne voulait pas essayer de nouvelles chaussures...

Sans compter les fois où tu t'es sentie obligée d'expliquer : « il est hyperactif/précoce/hypersensible, du coup, il a du mal à gérer les frustrations/la joie /les émotions fortes/les rapports avec les autres. » Et dans ta tête : « Et pourtant, si vous le voyiez à la maison, avec moi, si calme, si mignon, si drôle et si gai. »

Et pourtant, même à la maison, il y a des crises (« Pas ce tee-shirt, il pique. Pas ce pantalon, les coutures, elles grattent. »), la gestion des conflits de territoire entre le grand et la petite. Parce que tout n'est pas rose, même à la maison.

Mais tu les aimes tellement fort, tes petiots ! Ils sont ta chair, ton sang, presque ta vie. En les mettant au monde, limite, tu t'es sentie investie d'une mission divine !

Mais on le sait, ... Plus tu aimes fort, plus tu souffres.

Alors, voilà, être maman, c'est difficile. (Et quand en plus, on est hypersensible, ce n'est vraiment pas du gâteau!)

Alors ferme les yeux et demande-toi ce que tu voudrais, là, maintenant ?

Peut-être souhaites-tu

→ arrêter de culpabiliser pour tout et pour rien

→ arrêter de douter, ne plus se soucier de ce que pensent les « autres » pour enfin faire à ta façon.

→ qu'on arrête de t'embête avec les conseils soit-disant pour ton bien mais qui te rendent encore plus confuse et te renvoie l'image d'une mauvaise mère

→ comprendre le fonctionnement de ton enfant et le tien

→ te sentir bien, forte, sereine, sûre de toi, épanouie, prête à déplacer des montagnes pour cet enfant que tu chéris tant.

→ Mais aussi, cerise sur le gâteau, te sentir femme et fière de l'être.

Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider ?

Je te propose de travailler sur plusieurs axes.

Celui de la culpabilité et celui du regard de l'autre pour ton bien et celui de tes enfants. Pour que tu puisses les soutenir, les aider à grandir, à devenir à leur tour, des adultes épanouis.

Mais pour qu'ils deviennent ces adultes épanouis, il ont besoin de voir que toi aussi, tu peux être un adulte épanoui. Capable de les défendre bec et ongles mais de les laisser voler de leurs propres ailes, prendre leur responsabilité quand la situation le demande.

Prendre conscience de la culpabilité maternelle, c'est déjà faire un pas vers soi et petit à petit, se débarrasser du sentiment de honte, de la peur de ne pas être assez bien pour les autres et par conséquence de leur jugement. Prendre conscience de la culpabilité maternelle, c'est aussi pouvoir te positionner au plus juste pour tes enfants, sans excès. Adopter une position qui les fera grandir eux aussi.

Je te propose aussi un soutien, une oreille attentive, sans jugement, sans conseil sur ce que tu dois faire pour eux mais des propositions pour prendre soin de toi et retrouver des forces.

Car n'oublie pas, tu es leur modèle ! Et tu sais ce qui est bon pour eux, chacun dans sa particularité.

Comment vais-je t'apporter mon aide ?

Je te propose un véritable accompagnement conçu comme un moment d'écoute et de partage autour de tes émotions.

J'ai plusieurs outils dans ma boîte à outils qui est à ton entière disposition.

Dedans, tu y trouveras :

  • des élixirs floraux (pour palier au plus pressé, c'est-à-dire tes émotions et ta vitalité)
  • un travail sur tes mémoires émotionnelles inconscientes ou mémoires cellulaires : elles peuvent remonter à ta petite enfance mais aussi à la transmission qui a été donné par ton clan autour du rôle de parent.
  • des trucs et astuces issus de ma formation en relation
  • d'autres tirés de mon expérience de la parentalité bienveillante
  • et plein d'autres petites choses encore (huiles essentielles, lithothérapie, rituels nature...)

En pratique

Je te propose plusieurs forfaits.

  • 3 séances (environ 2 mois) : 156€
  • 6 séances (entre 4 et 5 mois) : 300€
  • séances en liberté : 55€

Les flacons d'élixirs floraux personnalisés et les frais de port te sont offerts.

Chaque séance dure entre 1h et 1h30.

Durant l'accompagnement, je suis disponible entre les séances pour continuer d'échanger, trouver d'autres astuces à mettre en place, te soutenir.

Pour toute autre demande, me contacter.

Tu veux en savoir davantage ?

Echangeons en direct : tu peux me contacter par mail ou bien nous pouvons prendre le temps de nous rencontrer en visio.

A très vite


Mélanie